Saint-Bruno, le 9 décembre 2021 – Nutrinor annonce sa participation au projet éducatif de Carbone Scol’ERE, qui mobilise les élèves des écoles primaires du Québec et leur entourage dans l’adoption d’habitudes de vie favorisant la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). La coopérative entend ainsi compenser une partie des émissions de GES générées par le transport de ses produits laitiers issus de l’agriculture durable et les opérations conséquentes de son usine d’Alma.

Dix mois après avoir lancé ses premiers produits laitiers issus de l’agriculture durable, la coopérative finance l’achat de crédits carbone éducatifs de Carbone Scol’ERE et la tenue d’ateliers de sensibilisation dans les écoles primaires Le Tandem (Jonquière) et Vanier (Chicoutimi). Carbone Scol’ERE est un projet de la Coopérative FA. Les émissions de GES évitées grâce à ce projet éducatif deviennent des crédits carbone éducatifs que les organisations et les citoyens peuvent acheter pour compenser leurs émissions. C’est le Conseil régional de l’environnement et du développement durable du Saguenay–Lac-Saint-Jean qui est en charge des ateliers de sensibilisation dans quatre classes des écoles Le Tandem et Vanier.

Nutrinor émet sur une base annuelle l’équivalent de 304 tonnes de GES pour le transport du lait issu de l’agriculture durable (Nutripur, les laits et crèmes sans lactose, le Barista) et sa transformation à l’usine d’Alma. Le transport du lait de la ferme à l’usine puis de l’usine aux entrepôts de distribution compte pour l’équivalent de 194 tonnes de GES, alors que les opérations destinées à la transformation du lait en usine représentent l’équivalent de 110 tonnes de GES (gaz naturel, électricité, transport des employés). « Nous pouvons nous appuyer sur des données solides grâce à la traçabilité du lait issu de l’agriculture durable, explique le conseiller en développement durable Jacques Régnier. Ce procédé fournit à la coopérative tout comme aux consommateurs des informations essentielles sur le lait qu’ils consomment : fermes d’où il origine, dates de traite, de cueillette à la ferme et d’embouteillage. »

Nutrinor procède actuellement à un nouveau bilan des émissions de GES  générées par les activités de ses quatre domaines (agroalimentaire, agriculture, énergie, quincailleries). « La coopérative est engagée depuis quelques années dans une série d’initiatives visant à réduire de 30 %, d’ici 2024, les émissions de GES issues de ses approvisionnements, installations et réseaux de distribution », précise Jacques Régnier.

-30-

Renseignements :
Elisabeth Gaudreault
Conseillère en communication
elisabeth.gaudreault@nutrinor.com
418 343-3636 poste 2287